Mass Effect : Andromeda - 2017

Mass Effect : Andromeda - 2017
Posté en septembre 2017
Éditeur & Développeur : Electronic Arts / BioWare
Genre : RPG
Classification : 18+
Plateforme : PC, PS4 & ONE
Testé sur : PS4
Nbr. de joueur : 1

         Lancée en 2185, l'Initiative Andromeda a pour but de trouver un nouveau foyer dans la Galaxie d'Andromède pour les différentes espèces de la Voie Lactée. Nous incarnons le Pionnier humain Ryder qui est en charge de l'exploration et de la colonisation des différentes planètes du Secteur Héleus.

Mass Effect : Andromeda - 2017

Un vaste monde ouvert
 
         La Galaxie d'Andromède regorge de possibilités entre exploration, combats et missions. Il y a au total sept planètes à visiter en plus du Nexus qui sert de lieu central au jeu ( l'équivalent de la Citadelle dans la Trilogie Shepard ) et de quelques lieux spécifiques à certaines missions. Parmi ces septs planètes, seuls cinq sont colonisables et c'est sur ces dernières que nous avons le plus à faire. Le but de chaque planète colonisable est d'établir un avant-poste afin que des colons puissent s'y installer. Seulement, nous ne pouvons arriver et établir un avant-poste sans certaines conditions. Il faut donc explorer et accomplir diverses missions pour améliorer la viabilité de la planète. Ces missions consistent parfois à éliminer des groupes ennemis notamment des Kert, l'espèce hostile d'Andromède, des Reliquat, de mystérieuses machines ou des hors-la-loi ; à aider les locaux comme les Angara, la nouvelle espèce du jeu ; ou tout simplement explorer. Le meilleur moyen de coloniser une planète est d'améliorer son atmosphère, pour ça nous devons activer les trois monolithe Reliquat qui nous permettrons d轩accéder à un caveau. Ce dernier nous propose quelques énigmes afin d'obtenir pas moins de 40% de points de viabilité d'un coup, le seuil minimal pour établir un avant-poste. Bien-sûr, selon les planètes il y a aussi quelques objectifs précis à accomplir pour en établir un, notamment sur Kadara.
         Il n'est pas obligatoire d'établir tous les avants-postes pour poursuivre l'aventure, mais cela est tout de même préférable, car l'Initiative Andromeda se renforce à chaque action du Pionnier. Il en va de même pour la viabilité des planètes, obtenir les 100% n'est pas nécessaire, mais c'est utile. Surtout que les obtenir se révèle assez facile, car l'immense nombre de missions par planète permet d'atteindre ce seuil assez rapidement. En moyenne, les planètes sont assez vastes et les explorer dans leur ensemble prend du temps, surtout si nous souhaitons accomplir toutes les missions principales. Effectivement, il y a différent types de missions. Il y a celles qui font progresser le scénario, celles qui sont liés aux alliés et à notre équipage, celles des différentes planètes et les Tâches diverses. Les Tâches sont les seuls missions à n'avoir aucun impact sur la progression du jeu, alors-que les autres ont toutes un impact plus ou moins important selon la teneur de l'objectif.
         Pour parcourir toutes ces distances (car de nombreux allers-retours sont à prévoir) nous avons le Nomade. Héritier du Mako de Mass Effect premier du nom, ce véhicule est un essentiel de l'exploration, par contre il n'est équipé d'aucune arme. Le Nomade possède deux modes, un normal et un tout terrain, il suffit de presser une touche pour passer de l'un à l'autre. Personnalisable, le Nomade peut être améliorer. En plus de changer la peinture selon nos goûts, nous pouvons lui apporter des améliorations que ce soit sur sa vitesse, sa mobilité ou sa résistance. Pour cela, il faudra commercer. Les crédits se font rares au début du jeu, mais ils se font plus nombreux au fur et à mesure de notre avancée. Durant l'exploration en Nomade comme à pied, nous devons faire attention à notre jauge de survie, car si elle est épuisée, notre vie diminue jusqu'à zéro, d'où l'intérêt d'améliorer l'atmosphère, car une meilleur atmosphère règlent les problèmes de survie.
 
 
Être le Pionnier
 
         La première étape est la création de notre personnage. Nous pouvons soit conserver l'apparence par défaut de Scott et Sara Ryder, soit la modifier. Effectivement, que nous incarnions l'un ou l'autre, les deux apparaîtront dans le jeu. Nous pouvons donc créer notre Ryder et créer son jumeau. Nous avons aussi la possibilité d'utiliser une apparence unique pour leur père, Alec Ryder. Cette dernière est déterminé par l'apparence du Ryder que nous incarnerons. D'ailleurs il est également possible de modifier le prénom de notre Pionnier. Cependant conserver son prénom par défaut, permettra que le héros soit régulièrement appelé par son celui-ci durant la partie. Une fois la personnalisation terminée, nous pouvons aussi sélectionner une formation parmi les six proposées. Cette dernière détermine notre capacité de départ, mais ne nous empêche pas de choisir une voie différente plus tard.
         En tant que Pionnier nous avons beaucoup de responsabilités. Nous incarnons à la fois l'explorateur, le plus grand espoir des colons d'Andromède et le chef d'équipe. Pour gérer tout cela, nous avons accès à notre propre vaisseau, le Tempête. A l'instar du Normandy de Shepard, nous y retrouvons tous nos équipiers, notre terminal de messagerie, l'armurerie, un magasin et autres éléments liés à l'Initiative Andromeda. Tout d'abord, nous avons accès à la Carte de la Galaxie, qui nous permet de choisir notre destination et scanner les différentes planètes du Secteur Héléus, car même si nous n'en visitons que sept, il en existe bien plus. Ensuite il y a la messagerie, cette dernière nous permettra de lancer des missions ou tout simplement d'avoir des nouvelles des équipiers et différents PNJ croisés durant notre aventure. Le terminal de l'APEX nous permet d'envoyer des groupes de la milice en mission pour obtenir crédits, ressources et objets. Les missions basique de la milice ne sont accomplissables que par les groupes, tandis-que les missions de l'APEX sont autant jouables en multijoueur que réalisables par des groupes. Les missions de l'APEX sont sources de belles récompenses. Le mode multijoueur est d'ailleurs un beau supplément et possède une jauge d'expérience comme dans le jeu, mais il est possible de s'en passer. Il y a enfin le terminal PVA. A chaque mission accomplie nous obtenons de l'expérience PVA et chaque point débloqué nous permet d'accéder à des avantages. Il y en a trois types, scientifique, militaire et commercial, chacun offrant des bonus non négligeables comme un versement régulier de crédits.
         Tout au long du jeu nous faisons face à de nombreux choix, il y en a plusieurs types, émotionnel, professionnel, séduction, impulsif, etc. Ces choix déterminent la personnalité de notre personnage, dont un bilan est établi durant la première partie du jeu dans le codex. Mais ils déterminent aussi la suite de l'aventure. Selon nos actions et nos choix, certains éléments peuvent foncièrement changé. Par exemple la relation entre Ryder et son père peut être établie comme proche ou distante et cela se sent ensuite tout au long du jeu. Il y a suffisamment de types de choix différents pour créer un personnage aussi unique que charismatique. Nous pouvons aussi agir sur les relations entre Ryder et l'équipage du Tempête. En allant voir régulièrement tous nos coéquipiers, nous nous assurons de développer une amitié avec eux. Tandis-qu'en ne les côtoyant que peu ou jamais, l'équipe se retrouvera moins soudé. Il y a notamment des missions de loyautés, une par coéquipiers, soit six en tout. Ces dernières si elles sont accomplies permettent de déterminer clairement les relations entre Ryder et chaque équipier. Ces missions sont disponibles au fur et à mesure de l'avancé du scénario. Bien évidemment, il est possible d'être plus que des amis avec certains personnages (coéquipiers et autres). Que ce soit pour une nuit sans lendemain ou une véritable romance, il y a pas mal de possibilités de disponible pour que Ryder puisse trouver l'amour. Toutefois, quelques scènes supplémentaires pour chaque romance n'aurait pas été de refus, car en moyenne une fois celle-ci lancée, il y a moins d'échanges entre Ryder et son/sa compagne qu'avant son démarrage. Dans l'ensemble l'équipage est vraiment agréable, ils sont tous uniques (la sérieuse Cora, le décontracté Liam, le vieux guerrier Drack, etc) et donnent de la vie au Tempête.

Mass Effect : Andromeda - 2017
 
Combattant adaptable
 
         Ce Mass Effect a un aspect RPG bien plus poussé que dans la Trilogie Shepard. Pour commencer il est possible d'aller au moins jusqu'au niveau 90 et nous ne possédons plus de classe particulière. A chaque niveau, nous obtenons des points de compétence à répartir dans trois catégories, combat, biotique et tech. Chacune de ces catégories compte pas moins de douze capacités actives (utilisables au combat) ou passives (bonus de dégâts, défense, etc). Ces capacités possèdent six rangs, dont les trois derniers offrent deux possibilités de progression. Ce grand nombre de capacités nous permet d'aisément développer notre propre style de combat. Seulement nous ne pouvons nous équiper que de trois capacités. Ce chiffre qui parait petit s'explique par le fait que nous pouvons enregistrer nos configurations de profils dans le menu contextuel. Les profils sont les anciennes classes du jeu et nous pouvons passer de l'un à l'autre à tout moment. En tout il y a sept profils, chacun proposant des bonus différents. Ces derniers possèdent six rangs et plus celui-ci est élevé, plus les bonus sont importants. Pour les augmenter il suffit d'investir des points de compétence dans la ou les catégories relatives au profil. Par exemple, le Profil Explorateur nous demandent d'investir des points de compétence dans les catégories combat, biotique et tech, tandis-que le Profil Soldat ne demande que d'investir dans la catégorie combat. Sur le terrain, il est possible de changer de profil et donc de configuration via le menu contextuel.
         L'équipement du Pionnier est regrouper en trois catégories, les armes, l'armure et les consommables. Il est possible d'être équipé de cinq armes, une de corps à corps et quatre à feu. L'arme de corps à corps est tout d'abord la célèbre Omnilame, mais il est possible de s'équiper plus tard d'une épée ou d'un marteau. Toutefois, il est impossible de combattre uniquement avec une arme de mêlée, car nous ne pouvons pas faire d'enchaînements. Les quatre autres armes sont le fusil d'assaut, le pistolet (mitraillette inclus), le fusil de combat et le fusil de précision. Il y a une très grande gamme d'armes entre les armes de la Voie Lactée comme le fameux M-8 Avenger ou le Carnifex, les armes de Héleus et les armes Reliquat. Il y a donc énormément d'armes inédites. Les armes possèdent aussi plusieurs niveaux, ces derniers devenant accessible lorsque le niveau de Ryder augmente. Chaque arme à feu peut être équipé de mods, il y en a différents types, chacun ayant pour but d'améliorer des paramètres précis de l'arme. Par exemple, nous pouvons équiper notre fusil d'assaut d'une lunette de visée pour augmenter la précision et d'un canon pour augmenter la puissance. L'armure se compose de quatre morceaux, le casque, le plastron, les jambières et les brassards. Comme pour les armes nous retrouvons les pièces d'armure de la Voie Lactée avec notamment l'armure N7, les pièces de Héleus et celles Reliquat. Chaque pièce d'armure possède aussi un niveau et seul le plastron peut être équipé d'un mod. Les armes et les armures ne se trouvent pas qu'en butin ou dans un magasin, il est aussi possible de les fabriquer. Tout au long du jeu nous pouvons utiliser un scanner, ce dernier permet d'avancer dans certaines missions, mais surtout d'accumuler des données de recherche. Ces dernières, réparties en trois catégories comme le reste (Voie Lactée, Héléus et Reliquat), permettent d'acheter des plans pour fabriquer les armes et armures qui nous intéressent le plus. Ensuite, il faut acquérir des ressources, ces dernières s'obtiennent en butin, lors de scans de planètes, à l'achat, en décomposant une arme ou une pièce d'armure ou grâce aux avantages du terminal PVA. Créer une arme ou une pièce d'armure nous permet d'y apporter des améliorations, la rendant plus puissante ou nous apportant des bonus comme augmenter nos boucliers ou notre santé. Petit supplément, nous pouvons modifier les couleurs de l'armure et de la tenue décontractée de Ryder dans les quartiers du Pionnier. Les consommables sont quand à eux des objets utilisables via le menu contextuel, ils permettent par exemple de récupérer son bouclier ou encore de récupérer des munitions.
         Sur le terrain, les affrontements sont quelques peu différents de ceux de la Trilogie Shepard, ils sont plus vifs. Effectivement, nous sommes désormais équipé d'un propulseur, idéal au combat comme durant l'exploration. Ce dernier permet de rapidement se déplacer sur le côté, en avant/arrière ou en l'air. Une nouvelle technique découlant du propulseur est le vol stationnaire. Il nous permet de rester en l'air pendant quelques secondes afin d'attaquer les ennemis d'en haut. Le propulseur, les nombreuses capacités et le changement de profil permettent de donner aux affrontements un côté nerveux assez accrocheur. La mise à couvert automatique est quelque-peu surprenante au début, toutefois cela se révèle assez utile. Deux équipiers sont présent avec nous sur le terrain, nous pouvons leur donner des ordres individuels ou collectif comme se concentrer sur une cible particulière ou se déplacer vers une zone précise. Autre éléments intéressant, les combos. Ces derniers nécessitent l'utilisation d'une technique d'amorçage comme l'incinération et d'une technique explosive comme la charge. Les combos peuvent être réalisés en solo ou avec nos équipiers et ils permettent d'engendrer plus de dégâts.

Mass Effect : Andromeda - 2017
 
Une magnifique galaxie de bugs
 
         L'espace, les planètes, la Galaxie d'Andromède, le jeu est magnifique et époustouflant de réalisme d'un point de vue environnemental. Les milliers d'étoiles brillent de mille feux ; les planètes sont vastes, elles possèdent un superbe écosystème et sont variés (la désertique Eos, la glacé Voeuld, la tropicale Havarl, etc) ; le Nexus est vraiment somptueux. La bande-son est assez réussi, la musique inspire la découverte, l'aventure et le mystère. Il est dommage qu'elle soit aussi discrète, car elle ne se montre que rarement en dehors des moments les plus intenses du jeu. Les bruitages sont comme dans beaucoup de jeu actuels, réalistes et donc réussis. Le doublage FR est dans l'ensemble assez bon, toutefois certains personnages ont une voix un peu trop monocorde. La VO reste la meilleure version du jeu. Mais voilà toute cette beauté environnemental et sonore est gâchée par un grand nombre de bugs.
         Effectivement, tout au long du jeu nous constatons encore beaucoup de bugs diverses et variés malgré les nombreuses mises à jour du jeu. Cela n'empêche pas de jouer, mais ça reste tout de même réellement dérangeant. Il y a notamment des bugs de collision, des PNJ qui se retrouvent à l'éviter au-dessus du sol, des tremblements dans les cinématiques, l'écran qui se gèle quelques secondes, les PNJ qui bougent les lèvres avant ou après que nous entendions leur voix, des ralentis de quelques secondes ou encore les lumières qui clignotent dans le menu d'équipement. Bien que ces bugs soit ponctuels, il est impossible de ne pas en être victime quelques fois étant donné qu'il faut 50 heures voir plus pour compléter tous les objectifs du jeu. Cependant, ces bugs restent tolérables, car ils n'empêchent pas de profiter de tous les bons côtés du jeu, ils agacent avant-tout lors de l'exploration. Les animations faciales qui étaient quand à elle une véritable catastrophe à la sortie du jeu sont devenues bien meilleures grâce aux différentes mises à jour. Mais le fait qu'il y ait eu besoin de mises à jour aussi importantes est un point franchement négatif.
         Tout ce négatif du aux bugs est fortement dommage, car le jeu possède un scénario franchement intéressant. Jouer le Pionnier, explorer une galaxie inconnue pleine de danger, rencontrer une nouvelle espèce, en combattre une autre hostile, etc. Pas aussi passionnant que la Trilogie Shepard certes, le jeu possède malgré tout de bons éléments scénaristiques avec des personnages hétéroclites et intéressants, des belles phases d'action et du suspens.
 
Mass Effect : Andromeda - 2017

Bilan : 15/20
Jouabilité : 4.5/5
Graphismes : 2/5
Bande-son : 4.5/5
Temps de jeu & Scénario : 4.5/5

Mass Effect : Andromeda n'égale pas la Trilogie Shepard, mais possède ses propres atouts. Effectivement, ce jeu contient tous les éléments d'un bon RPG, seulement les bugs ne permettent pas de l'apprécier à sa juste valeur. Malgré cet aspect négatif, nous espérons qu'une suite verra le jour, car la Galaxie d'Andromède semble pouvoir nous offrir encore énormément de possibilité et la fin du jeu laisse à penser que les aventures du Pionnier ne font que commencer.

Avis Perso :

Franchement j'avais un peu peur en commençant Mass Effect : Andromeda. Entre tout le négatif que j'avais entendu sur les bugs et le fait que nous laissons Shepard de côté (je suis effectivement une fan de la Trilogie Shepard), j'étais pas trop motivé pour y jouer. Et finalement j'ai bien accroché. J'ai trouvé le système ingénieux, la Galaxie d'Andromède somptueuse, les nouvelles perspectives intéressantes, etc. Ce qui m'a parfois agacé ce sont les bugs, parce-que des fois c'est juste trop. C'est vraiment dommage, parce-que l'aventure de Ryder est plutôt plaisante. Donc, malgré les bugs, je suis contente d'y avoir joué et j'ai apprécié mon voyage dans la Galaxie d'Andromède.

Votre note : ?/20
Jouabilité : ?/5
Graphismes : ?/5
Bande-son : ?/5
Temps de jeu & Scénario : ?/5

Mass Effect : Andromeda - 2017
Vous aimez cet article ? Aidez-moi à faire connaître mon blog en le partageant avec vos amis et sur les réseaux sociaux en cliquant sur Partager ci-dessous.

Tags : Mass Effect - RPG - 18+ - PS4

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.78.135) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse